RANDONNÉE SOLIDAIRE du 7 Octobre 2018…

Visuel rando solidaire 2018

« Le vent fera craquer les branches. La brume viendra dans sa robe blanche.
Y aura des feuilles partout… » Octobre, F. Cabrel

Par un bel après midi d’octobre, était organisée la 3e Randonnée Solidaire de Kambavenir avec le soutien de Sentiers de Boëme.Bel après midi, car en plus du soleil intérieur, les conditions météo après une petite pluie rafraichissante ont été très favorables. Le ciel était à nos côtés !

Cliquez pour agrandir

SÉJOUR du 8 juin au 1er juillet 2018

Visuel article séjour Juin Juillet 2018

À Koudougou

Séance de travail à la bibliothèque...

Récupération du PMB (logiciel de gestion de bibliothèque) perdu suite à un bug d’ordinateur, remise à jour  du fichier élèves …

Installation d’un ordinateur de bureau paramétré en France …
Traitement des nouveaux livres reçus par le conteneur…
Complément de formation pour Hélène …
La bibliothèque possède maintenant 3388 livres…
Deux personnes ressources,  Basile et M. Ebié (enseignant) ont expérimenté l’installation du logiciel et la réimplantation de la sauvegarde… pour assurer l’avenir.

Expérimentation et organisation d'un atelier informatique.

Organisation et expérimentation d’un atelier informatique (20 h) pour un groupe d’élèves des classes de 4eme avec l’assistance de Basile, M. Ebié et Julien (bibliothécaire deZoula)

Bureautique et initiation à l’utilisation de logiciels pédagogiques… 
Ces ateliers seront reconduits pour deux groupes de 3e volontaires par Basile après notre départ…
Complément de formation informatique pour Julien…

Réception des colis du dernier conteneur

Réception des colis du dernier conteneur d’avril, qui a fini par arriver à notre grand soulagement…
Tri, répartition et distribution : CSPS du secteur 9 de Koudougou, Hôpital de l’Amitié, orphelinat ANADJI, DiDYR…)

Paramétrage des ordinateurs portables.

4  ordinateurs portables, don de nos amis d’ESF (Entraide Sans Frontières) et 130 tee-shirts  du Festival International de la BD d’Angoulême ont été remis au collège.

Visite à l’orphelinat ANADJI toujours beaucoup d’émotions à se retrouver…

Visite à l'orphelinat.

Visite à Didyr…

Rencontre avec les enfants et les parents à Didyr.

Rencontre avec les enfants et leurs parents…

Remerciement des parents qui nous ont offert une poule et un coq que nous avons confiés à Frédéric (un de nos jeunes soutenus à KDG) pour qu’il en prenne soin dans son poulailler…

Nous avons pu assister à la vente de produits du jardin par les élèves et au retour des mamans à leur différentes activités après la rencontre…

L’année scolaire s’est bien passée, avec de beaux résultats…
À Didyr, tous les enfants soutenus ont réussi le CEP, et la première classe de troisième du collège/lycée St Augustin à Koudougou a fait 100% de réussite au BEPC
(moyenne nationale autour de 40%)…


EXPOSITION À CHASSIRON, 2018… 6e ANNÉE !

Visuel article Chassiron 2018

Du 23 au 26 Juillet 2018 : Kambavenir exposait à la maison du phare de Chassiron.

Phare de Chassiron, affiche exposition art burkinabé, et estran

Kambavenir a réalisé pour la 6eme année consécutive une exposition vente à la maison
de la Pointe à Chassiron et à la médiathèque de St Denis d’Oléron (avec tournoi awalé).

Les objectifs sont toujours identiques :

  • générer des ressources utiles pour les actions,
  • valoriser l’artisanat Burkinabé,
  • dialoguer,
  • échanger,
  • expliquer…

Une rapide visite de l’expo…

Exposition des batiks de Franck
Exposition des bronzes d'Ousseni
Exposition des bijoux d'Azziz
Le voilier et l'awalé

Les actions 2017… suite et prolongement 2018…

Visuel article début 2018

publié le 9 mai 2018

En France 

Différentes actions, ont été organisées,  certaines  se répètent d’année en année :

  • Soutien des mairies : suite aux demandes présentées, les municipalités nous ont  accordé leur soutien financier :  Mouthiers sur Boëme, 400€,  Plassac, 150€ et Saint Denis d’Oléron, 100€,
  • Participation  à la manifestation « Mouthiers en Fête » le 4 juin et au trail de la Boëme,  le 10 juin, nous avons pu apporter notre contribution à l’organisation de la journée…les organisateurs avaient décidé de reverser 1€ par participant à K V. Ce qui a été fait fait en octobre , un chèque de 700€ nous a été remis par l’intermédiaire de la MJC de Mouthiers Sur Boëme,
  • Exposition à la maison de la Pointe à Chassiron 21, 22, 23 juillet, les visiteurs ont pu découvrir les actions de l’association et apprécier l’artisanat burkinabé,
  • Exposition et animation à la médiathèque de St Denis d’Oléron, à l’occasion de la fête du livre jeunesse « Partir en livre » … partenariat avec la médiathèque pour une semaine d’exposition et d’animation du 25 au 29 juillet,
  • Nous avons de nouveau organisé avec succès l’opération chocolat « Chocadif » en fin d’année 2017… ,
  • le partenariat FIBD a permis l’organisation du « Bar du Nouveau Monde » lors du Festival de la Bande dessinée du 25 au 28 janvier 2018… le projet environnemental y a été mis à l’honneur par l’exposition des travaux des jeunes burkinabés réalisés en juin,

  • L’Assemblée Générale statuant sur l’exercice 2016/2017 a eu lieu le 2 mars 2018.

  • L’association G2A (Grand Angoulême Athlétisme) nous a de nouveau sollicités pour participer à l’encadrement des foulées d’Angoulême pour l’’édition 2018 ,  le 7 avril.

À venir

  • une exposition  à la maison du phare à Chassiron du 23 au 26 juillet, doublée d’un projet autour de l’action« Expression des jeunes» des écoles,  collèges/lycées de Didyr, Zoula et Koudougou à la médiathèque de St Denis d’Oléron est de nouveau programmée,
  •  la randonnée solidaire annulée en octobre dernier a été reportée en octobre 2018.

Au Burkina

À Didyr

  • les adhésions 2017/2018 permettent de prendre en charge la scolarité d’un nouveau groupe de 6 enfants (du CP1 au CM2), qui s’ajoute aux 34 enfants en cours de soutien, la poursuite des études de 32enfants au collège (montant global : 1750 €), et une partie des frais de  fonctionnement de la cantine (achat des vivres, riz, mil, haricots, huile et condiments),
  • La cantine … suite aux prévisions établies, les achats de vivres pour le fonctionnement de la cantine ont été programmés (participation de K V 3 700€) en espérant que la contribution de l’état(estimée à 1 030€) et des parents (environ 730€) sera effective… mais nous savons déjà que les récoltes n’ont pas été  bonnes cette année,
  •  Le jardin pédagogique : le jardin est préparé parles parents, les enfants sont associés aux plantations, à l’entretien du jardinet à l’arrosage… cependant malgré toutes les bonnes volontés et les efforts déployés, les enseignants et les parents rencontrent des difficultés, nous avons convenu de participer à l’achat d’arrosoirs, de seaux pour remplacer le matériel défectueux et à l’acquisition d’un tuyau pour amener l’eau de la pompe au jardin…  un réaménagement de la micro irrigation est à l’étude, le projet nous sera soumis prochainement,
  •   Des fontaines à eau (une par classe) pour éviter le gaspillage de l’eau à la pompe ont été acquises.

À Koudougou

  • l’école Mukassa La troisième classe a pu accueillir cette année le CM2 et 65 nouveaux élèves ont pu intégrer le CP1 à la grande satisfaction des familles. L’école accueille donc désormais les enfants du CP1 au CM2 . Nous avons eu le plaisir de participer à la remise des récompenses de fin d’année… première promotion de CM2… les enfants ont tous été reçus au C E P … avec des résultats très brillants,
  • la bibliothèque St Augustin… a bien fonctionné… la bibliothécaire a été  submergée par les demandes de prêts… 350 nouveaux livres ont pu être traités. Des  livres de littérature africaine ont pu être achetés, la formation d’Hélène et de Julien  recrutés par les responsables de l’éducation pour la gestion des bibliothèques de Zoula et St Augustin  a pu se poursuivre… 3 000 livres sont disponibles … la  photocopieuse professionnelle a été installée au secrétariat,
  • partenariat avec l’hôpital de l’Amitié :le matériel médical collecté par Liliane a été remis à l’hôpital de l’Amitié, les couvertures, les bonnets et des vêtements ont été répartis entre l’orphelinat, l’hôpital de l’Amitié et l’école de Didyr,
  • le matériel d’athlétisme, les maillots et les chaussures collectés par G2A a été remis au club  de Koudougou, les ballons de rugby et le DVD d’initiation, donnés par le Comité Départemental de Rugby ont été remis au collège St Augustin.

Séjour des bénévoles du 18 juin au 7 juillet

  • Manon et Mégane, deux étudiantes de l’université de Poitiers, ont effectué un stage à l’orphelinat ANADJI où elles ont apporté leur contribution à l’encadrement des enfants.  Elles ont pu découvrir les réalités du pays,  prendre conscience des conditions de vie souvent bien difficiles , faire des rencontres très enrichissantes et s’investir dans des actions de partage… ,
  • Des rencontres et des échanges avec les responsables de l’AAPFE ( Association d’Aide à la Promotion de la Femme et de l’Enfant)ont permis de faire le point sur le micro crédit. Le contrat pour la fourniture mensuelle de 30 savons de lessive et 30 savons de toilette pour l’orphelinat a été renouvelé jusqu’en décembre 2017,
  • Muriel et Michel ont pu compléter les différentes formations« bibliothèque/informatique » et participer au démarrage du projet environnemental « amélioration des conditions d’hygiène et de santé et d’études au sein du complexe scolaire St Augustin à Koudougou ».
    Pour ce projet,différents partenaires ont été sollicités. Les fonds propres de l’association ont permis de démarrer les actions prioritaires, ainsi l’eau a pu être acheminée et des points d’eau créés sur le site pour assurer l’hygiène et la santé (lavage des mains, fontaines à eau potable…). Une action de sensibilisation des jeunes à l’éducation environnementale (amélioration de la gestion des déchets, prise en charge de leur cadre de vie et de leur santé ) a été mise en place avec l’intervention d’ un professionnel de Bande Dessinée,des planches ont été réalisées (Cf P.J « Ateliers BD St Augustin »)… Elles serviront de support à la communication auprès des autres élèves du complexe scolaire…La commission permanente du 9octobre 2017 du C R « Nouvelle Aquitaine » a accordé son soutien par l’attribution de la subvention de 7000€ sollicitée. Suite à cette décision , un premier bloc de latrines a pu être construit… ,
  • Face à l’urgence d’une situation pour la rentrée 2017, l’association a pu apporter un soutien financier à la construction d’une classe supplémentaire au collège St Augustin, prête pour la rentrée en octobre, au grand soulagement des responsables de l’ éducation et des familles.

CEINTURE VERTE

Groupe de planteurs pour la Ceinture Verte à Koudougou

Projet de mise en place de la Ceinture Verte de l’Université de Koudougou

  • 1/ La ceinture verte de l’université de Koudougou : 
    L’université de Koudougou est une université publique du Burkina Faso créée en 2005 elle compte aujourd’hui 9 892 étudiants et stagiaires.
    L’université de Koudougou n’est pas clôturée, elle est dans un espace libre accessible à tous, et  les animaux y divaguent. .   
  • 2/ La plante retenue est l’acacia nilotique (Acacia nilotica selon le nom scientifique). C’est par l’aide de la Direction Régionale de l’Environnement  que cette plante a été choisie. Cette plante par ses épines permet de protéger le couvert végétal.
    La ceinture verte est une clôture *végétative. Cela consiste à planter des plantes épineuses en haie autours de l’université de façon rapprochée pour former une ceinture de protection.

*Végétative : BOT. [En parlant d’un végétal, de l’une de ses parties, ou d’un phénomène relatif au végét.] Qui végète, qui se développe selon les principes propres au monde végétal ; qui concerne l’activité de végéter.Plante végétative.L’observation de l’état végétatif de l’arbre renseigne utilement sur ses besoins en eau, les symptômes les plus caractéristiques dumanque d’eau étant l’arrêt prématuré du grossissement des fruits (…), l’arrêt de croissance des rameaux(Boulay, Arboric. et prod. fruit., 1961, p. 101).

La ceinture verte a des fonctions multiples :
– délimiter l’Université,
– freiner l’accès non contrôlé et la divagation des animaux
– protéger le couvert végétal.

Cette ceinture qui est aussi un reboisement autour de l’Université nécessite beaucoup d’efforts et des moyens car il ne suffit pas de planter mais il faut aussi protéger, prendre soin de ces plantes afin qu’elles existent durablement. L’association agit et sollicite l’engagement de tous en particulier les étudiants et le personnel de l’Université pour la réalisation de cette ceinture verte qui est nécessaire et utile à nous tous.

  • 3/ Les moyens : 

Pour la réalisation de la ceinture verte il faut :
– Les plantes épineuses,
– L’encadrement technique, c’est-à-dire les techniciens de l’environnement,
– Le matériel de reboisement (dabas, pioches, machettes…)
– Le matériel d’entretien (seaux, arrosoirs, tuyaux…)
– Le suivi.
L’acquisition de ces moyens permettra de réaliser sans contraintes la ceinture verte.

  • 4/ Les besoins / Le budget :
Tableau du budget et photos de l'action Ceinture Verte.

’association assure ses partenaires qu’elle mettra tout en œuvre pour la bonne réalisation de ce projet et s’engage à suivre et entretenir les plantes de la ceinture verte.
Elle assure à ses partenaires que toutes les activités et les dépenses seront justifiés par des reçus.

L’action en Charente : collectes de papier et cartons. 
Le papier et les cartons collectés ont été vendus à Revi +( entreprise d’insertion du secteur environnemental située à L’isle d’Espagnac.) . La recette (251 €). a été affectée au projet étudiant.. .


« Je ne suis ni de Plassac, ni de Garat, ni de Koudougou, je suis citoyen du monde »                      Socrate  (adapté à l’environnement) 

MICRO-CRÉDIT

Planche photos femmes au marché

La femme est l’avenir de l’homme. Cet adage est particulièrement sensible en Afrique. Aussi, à Koudougou,  l’AAPFE ( association pour la promotion de la femme et de l’enfant) a été créée en 2010, à l’initiative de la présidente actuelle : Emilie Kaboré.

L’AAPFE accorde des micro crédits pour favoriser le développement d’activités économiques génératrices de revenus.

Nous apportons un soutien à cette association ( financement, aide à la gestion) en partenariat avec les associations AIDER et ESF( Entraide Sans Frontières).

Planche photos et textes sur l'action Micro-Crédit
Planche N°2 photos et textes sur l'action Micro-crédit. Attente d'un financement.

COLLECTE DE VIEUX PAPIERS

L’origine : des rencontres au Burkina Faso… Des jeune étudiants d’une association Burkinabé qui luttent pour l’amélioration de l’environnement… Un projet structuré.

Cette collecte est organisée en Charente, avec la participation de personnes de :
Garat, Plassac-Rouffiac, Nonac, Bellon, ainsi que la Mairie de Plassac-Rouffiac qui a permis la vente à « REVI+ » et « ENVIE 2E » (Emploi et Environnement).
« REVI+ » et « ENVIE 2E » sont des entreprises d’insertion, situées à L’Isle d’Espagnac, qui agissent (avec efficacité et sens social) dans le secteur environnemental.

Le fruit de la collecte est affecté à l’action menée par :
GROUPE ÉTOILE POLAIRE,  Association écocitoyenne, BURKINA FASO, section de l’UNIVERSITÉ DE KOUDOUGOU.

Le message de Groupe Étoile Polaire : « être propre et rendre propre en protégeant ».

Lettrine C

réée depuis 2009 à Banfora dans la région des cascades, elle lutte contre les maux de l’environnement. Elle est représentée dans les établissements scolaires et dans les universités du Burkina Faso.
Pour atteindre ses objectifs, le groupe Étoile Polaire mène des activités. C’est ainsi que le projet ceinture verte a été initié. La réalisation permettra de contribuer au reboisement de la zone universitaire.
Étoile Polaire sollicite le concours de tous. L’association travaille avec des partenaires tels que : la Direction Régionale de l’environnement et de cadre de vie, les particuliers et des partenaires Burkinabé et étrangers.

Voir la page consacrée à la plantation
de la Ceinture Verte
:

DIDYR, juin 2012

Séjour en juin 2012

Voir et revoir Didyr ! Émotions ! Et motions d’évolutions !
Peut-on dire, … Progression ?

Ce séjour aura été l’occasion de voir les résultats sur place, des actions menées à destination de la cantine notamment…
Échanges cantine Didyr entre la communauté éducative et Kambavenir . L’objectif : enfants de l’école primaire correctement nourris a-t-il été atteint ?Pas d’ingérence, mais désir de voir le résultat de nos actions. Les apports de l’association( numéraire et achats à Didyr et Koudougou), apports de l’état et des parents suffisants.

Didyr : École primaire 294 élèves répartis en 6 classes avec parité respectée.

Classe de CP à Didyr
Classe de CP à Didyr
Classe de CP à Didyr
Classe de CP à Didyr

Novembre 2011 à octobre 2012 :  Yell kabé yé ! ( en mooré pas de problèmes).
Les enfants ont eu une nourriture suffisante, de qualité satisfaisante Les apports de Kambavenir, de l’état et le travail des mères éducatrices qui préparent les repas ont été déterminants.
Cependant, les apports des parents ont été moins importants que prévu (1 yorba ou 850 FCFA) mais très peu de pluies et récoltes catastrophiques.

Cantine Scolaire
Cantine Scolaire
170 jours / 294 enfants. Mil haricot riz huile…
Coût repas élève = 0.10 €